Description

“Aut viam inveniam aut faciam”

Your quest for Pope Benedict’s holy sceptre has brought you to the door of this mysterious monastery…

Trying to find a way to enter the mystic crypt, you take advantage of the tour the monk is offering you. You will be able during your stay in the monastery to approach the sceptre and manage to escape, without being seen by the monk.

Notre test
Lire le test complet
HOLY SECRET
4.8
Accueil
5
Scénario
5
Décors/ambiance
4
Enigmes
5
Game master
4.8
Au total
Equipe 4,8 / 5
Categories
Spécificités
  • Adresse

    Dedalou, Héraklion, Crète, Grèce

Newsletter
S'inscrire à la  
Newsletter
Notre test
HOLY SECRET
4.8
Accueil
5
Scénario
5
Décors/ambiance
4
Enigmes
5
Game master
4.8
Au total
Equipe 4,8 / 5
Accueil

Escape rooms gr se situé au centre d’Heraklion, en Crête, au Perdikari 6. L’enseigne propose 2 locations très proches, qui vous seront dévoilées à la réservation. Quelque soit l’emplacement, on arrive dans un bâtiment étroit à étages, et on est très vite dans l'ambiance « escape Game », à savoir une lumière tamisée, un aspect vieilli, de la tapisserie ancienne... le tout parfaitement réussi. Ils ont en tout 5 salles en intérieur, Madhouse, Madhouse 0, Time Trapped, White Diamond, et Holy Secret.

RemarquesIls ont aussi 2 scénarios en extérieur, à savoir Candia Challenge et Hangover, que nous avons aussi testé, et qui ne nous ont pas déçu.

Scénario

«   Aut viam inveniam aut faciam  »

Votre quête du saint sceptre du pape Benoît XVI vous a conduit à la porte de ce monastère mystérieux…

En essayant de trouver un moyen d'entrer dans la crypte mystique, vous profitez de la visite que le moine vous propose. Vous pourrez lors de votre séjour au monastère vous approcher du sceptre et réussir à vous échapper, sans être vu par le moine.

Remarques: un scénario assez original et rare dans le monde des escape. Un scénario d’autant plus alléchant que le gamemastering est en « acting » du début à la fin, comme nous le verrons un peu plus bas

Décors/ambiance

L’escape se passe donc à l’intérieur d’un monastère, reproduit assez bien pour l’occasion. On commence notre aventure dans une cuisine paroissiale, où le moine nous accueille. On découvre tout de suite une ambiance froide, avec de la pierre, du carrelage, des barreaux... et un nombre conséquent de pièces à découvrir. L’espace de jeu est plus grand que la majorité des escape room. On découvre alors des pièces plus ou moins grandes, toujours dans le thème et toujours très réussies, comme par exemple la crypte.

Remarques: l’effet whaou est bien là, à la fois sur la réussite du décor et la découverte des nombreuses pièces à découvrir au fil de l’avancée dans notre mission.

Enigme

Il y a beaucoup de choses à faire. Vraiment. Et même si la difficulté est modérée par le gamemaster, la salle est ardue. Le rythme est donc très soutenu, avec beaucoup d’énigmes. La progression se fait souvent par cadenas clé code, et reste assez linéaire, avec des résolutions en parallèle par moment. Elles sont toujours intégrées parfaitement dans le thème, et on avance naturellement dans le scénario.

Remarques: le bémol de cette salle viendrait pour nous du trop grand nombre de cadenas à ouvrir, où il est parfois besoin de chercher quel énigme avec quel cadenas. Par contre, on a adoré le choix qui nous est donné à un moment , avec des énigmes et une fin différente en fonction de ce dilemme.

Game master

Le meilleur pour la fin. On arrive ici dans le summum du gamemastering, à savoir un acteur, jouant le moine. Et quand on dit jouant, c’est qu’il est vraiment dans le rôle du début à la fin... et même après. L’aide vient donc de ce moine, qui nous délivrera des indices, de façons totalement différentes à chaque fois... positions dans la pièce, chants cléricaux, discutions....et ce après avoir fait quelque chose au début du jeu... une interaction parfaite. Qui est de plus un avantage pour tous les étrangers parlant modérément la langue de Shakespeare. Si le moine communique en anglais (ou en Grec), la présence d’un acteur fait qu’il est plus facile de comprendre des indices, même sans la parole.

Remarques: ce système est pour nous le système de jeu idéal, totalement immersif, permettant de garder le rythme, de faire de l’humour... on en redemande.

En conclusion

Au final, Holy Secret est une salle totalement immersive et réussie. L’espace de jeu est très grand, le décor est soigné. Mais surtout, on est totalement plongé dans l’univers monacal, grâce au système de gamemastering, à savoir un acteur jouant le moine. Le seul bémol restant le trop grand nombre de cadenas, même si les énigmes sont intégrées. La progression est compréhensible et linéaire par rapport au scénario. Quelle voie choisirez vous à la fin? Encore une chose qui pimentera votre aventure.