Description

Berlin, université Friedrich Wilhelm, 3 janvier 1920

Depuis une semaine, Hans Drummer, votre camarade et ami a disparu. Personne à l’université ne sait ce qu’il est advenu de lui ...

Vos soupçons se portent sur votre professeur d’archéologie, l’étrange Gerrard Tychsen dont le comportement a changé depuis quelque temps.

Vous vous êtes juré de retrouver la trace de Hans. Aussi, vous projetez de vous introduire dans le bureau du professeur pour en savoir plus.

Aujourd’hui, celui-ci donne une conférence dans le grand amphithéâtre ; c’est l’occasion parfaite !

Vous n’avez qu’une heure avant son retour.
Pourrez-vous retrouver votre ami ?

Notre test
Lire le test complet
[Avis] L’inquietant professeur Tychen – Crack the egg
5
Accueil
4.6
Scénario
4.7
Décors/ambiance
4.7
Enigmes
5
Game master
4.8
Au total
Equipe 4.8 / 5
Categories
Spécificités
  • Adresse
    46 Avenue Daumesnil, 75012 Paris, France
  • Prix moyen par personne
    20-25
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Nombre minimum de joueurs
    3
  • Nombre maximum de joueurs
    6
Newsletter
S'inscrire à la  
Newsletter
Notre test
[Avis] L’inquietant professeur Tychen – Crack the egg
5
Accueil
4.6
Scénario
4.7
Décors/ambiance
4.7
Enigmes
5
Game master
4.8
Au total
Equipe 4.8 / 5
Accueil

Crack The Egg se situe 46 rue de Daumesnil à Paris dans le 12ème arrondissement. Nous avons rendez vous pour 22 heures, et, première chose que l'on remarque dans ce Paris by night, c'est la devanture de l'enseigne. A la fois classe, originale, mystérieuse, lumineuse, on est ébloui. On y voit en semi transparence le logo de l'enseigne, sorte d’œuf labyrinthique, qui nous réserve beaucoup de secrets (on vous expliquera plus tard...). A l'intérieur l'accueil est chaleureux, avec canapés, cassé tête, café...et l'équipe est sympathique et complice.

Remarques: pour la deuxième fois chez eux, l'effort sur l'accueil est toujours au top et vraiment appréciable. On se sent tout de suite à l'aise et pris en charge par l'équipe. Et avec une devanture dont on se souviendra.

Scénario

Université Friedrich Wilhelm, Berlin 1920.

Depuis une semaine, Hans Drummer, votre camarade et ami a disparu. Vos soupçons se portent sur votre professeur d’archéologie, Gerhardt Tychsen dont le comportement a changé. Aujourd’hui, celui-ci donne une conférence: c’est l’occasion parfaite pour vous introduire dans son bureau et en savoir plus.
Vous n’avez qu’une heure avant son retour pourrez vous retrouver votre ami?

Remarques: un scénario qui, comme vous le verrez, rappelle Indiana Jones: université, entre deux guerres, fantastique... N’oublions pas de signaler non plus que, comme la première salle « Chinatown », il y a deux objectifs: le premier étant de sortir et de réussir la mission, et le deuxième étant de trouver le fameux oeuf primordial. Et ça, on adore...

Décors/ambiance

Nous commençons ici notre enquête/aventure (car oui se sera une aventure) dans le bureau du professeur . Un début certes classique, mais bien pensé et crédible, avec pas mal d’objets d’époque ou vieillissants: parchemin, carnet, tableaux, globe terrestre, livres, téléphone vintage. Un décor qui changera radicalement ensuite, notamment dans la dernière salle, assez impressionnante. Concernant l’ambiance, elle est aussi très réussie. On a ainsi des jeux de lumières, de l’obscurité changeante... qui vous fera parfois frémir et du coup ralentir votre progression... mais nous en parlerons mieux dans le paragraphe Gamemaster...

Remarques: vous manipulerez aussi des tablettes et autres objets en pierre, assez cassants (ouf pas dans notre cas), et du coup cela améliore encore l’immersion dans le scénario.

Enigme

Votre enquête sera en grande partie linéaire. En effet, plus vous en apprendrez, plus vous progresserez. Pas besoin d’être un grand groupe, quatre était un nombre parfait pour nous. De plus, ce n’est pas une salle avec de la fouille incongrue: rien de trop difficile qui vous fera perdre du temps pour faire perdre du temps. En fait, tout est relié au scénario. Il y a certes toujours des coffres et cadenas à ouvrir, mais cela ne gêne pas l’immersion. Les manipulations sont bien intégrées, avec des nouveautés. Mais c’est véritablement au niveau de la réflexion que vous allez avoir du fil à retordre. Ce qui est plutôt logique pour une enquête...

Remarques: une réussite donc au niveau des énigmes, toutes parfaitement intégrées au scénario. Et n’oublions pas la quête annexe!!!!! (Qui cette fois ci ne nous a pas échappée)

Game master

La première chose à dire est que maintenant, dans les salles dites de seconde génération, le Gamemaster doit être totalement intégré dans le jeu et le scénario, et ce dès le briefing voire même avant. Ici, pas d’introduction dans le clan infiltré comme le chapitre 1, mais beaucoup d’application et d’histoire, ce qui nous met de suite dans l’ambiance avant même l’entrée dans le bureau du professeur. Ensuite vous communiquerez grâce à un téléphone fixe d’époque. Donc pas de télé qui n’a rien à faire là, pas d’intervention d’une voie divine... Et avec un (ou des) personnage incarné.

Remarques: il faut aussi ajouter que notre hôte a tenter de faire. ralentir notre progression par différents moyens: les frayeurs, les personnages incarnés... sans pour autant nous laisser complètement livrés à nous mêmes. Il a pourtant tout essayé, et ce pour notre plus grand plaisir.

En conclusion

Au final, L’inquiétant professeur Tychsen nous propose une véritable aventure totalement immersive à la Indiana Jones version universitaire (version Henry Jones) de l’Allemagne des années 1920. Parmi ses nombreux points positifs, on s’attardera sur un Gamemaster complètement intégré, à la fois dans son rôle et son intégration dans le scénario.

On ajoutera des rebondissements dans les énigmes, des décors réussis et un scénario maîtrisé.

De plus, c’est aussi la suite du premier chapitre de l’enseigne, avec toujours une quête subsidiaire, trouver le fameux oeuf d’or, qui verra sa conclusion dans le futur et dernier chapitre.

Nous recommandons donc cette salle à tous groupes de joueurs, de 3 à 5, avec un peu d’expérience, notamment du premier chapitre de l’enseigne.