Description

Nous sommes le 6 juin 1944, les Alliés viennent de débarquer en Normandie. La Résistance du Massif Central s'organise. Elle doit à tout prix empêcher les renforts allemands du Sud de la France de rejoindre le front Normand.

Pour le haut commandement de la Résistance, il est évident que les voies de chemin de fer seront privilégiées par l'occupant.

Le Colonel Gaspard demande à un groupe de Résistants d'infiltrer le bureau des Miliciens Vichystes, alors en charge de la sécurisation des voies de chemin de fer.

La mission est simple : trouver les plans et les transmettre au QG de la Résistance. De nombreuses vies dépendent de votre échec ou de votre réussite...

Testé par
Notre test
Lire le test complet
[Avis] 1944 – Le QG Escape Game
4
Accueil
4
Scénario
4
Décors/ambiance
4.5
Enigmes
5
Game master
4.3
Au total
Equipe 4,3 / 5
Utilisateurs (0 votes) {{ reviewsOverall }} / 5
Spécificités
  • Adresse
    3 Place Jean-Baptiste Laurent
  • Prix moyen par personne
    25-30
  • Niveau
    Débutant
  • Nombre minimum de joueurs
    2
  • Nombre maximum de joueurs
    5
Localisation

3 Place Jean-Baptiste Laurent, 63200 Riom, France

Newsletter
S'inscrire à la  
Newsletter
Notre test
[Avis] 1944 – Le QG Escape Game
4
Accueil
4
Scénario
4
Décors/ambiance
4.5
Enigmes
5
Game master
4.3
Au total
Equipe 4,3 / 5
Utilisateurs (0 votes) {{ reviewsOverall }} / 5
Testé par
Accueil

Le QG Escape Game se situe 3 place Jean-Baptiste Laurent à Riom. L’enseigne est placée juste à côté de l’hôpital donc plutôt dans le centre de la ville. Il est assez aisé cependant de se garer à proximité grâce aux nombreuses places de parking se situant dans la rue. La devanture est simple mais efficace, on sait où l’on va mettre les pieds. Pour le moment une seule salle est disponible mais d’ici peu une nouvelle va ouvrir.

Remarque : Une toute nouvelle enseigne sur Riom puisqu’elle est ouverte depuis septembre 2021 seulement.

Scénario

Nous sommes le 6 juin 1944, les Alliés viennent de débarquer en Normandie. La Résistance du Massif Central s'organise. Elle doit à tout prix empêcher les renforts allemands du Sud de la France de rejoindre le front Normand. Pour le haut commandement de la Résistance, il est évident que les voies de chemin de fer seront privilégiées par l'occupant. Le Colonel Gaspard demande à un groupe de Résistants d'infiltrer le bureau des Miliciens Vichystes, alors en charge de la sécurisation des voies de chemin de fer. La mission est simple : trouver les plans et les transmettre au QG de la Résistance. De nombreuses vies dépendent de votre échec ou de votre réussite...

Remarque : Une salle qui sort de l’imagination des gérants et qui donne aux joueurs plusieurs missions à mener de front.

Décors/ambiance

Une fois franchies les portes de l’enseigne, vous arrivez directement dans l’espace dédié au (dé)briefing. La pièce met en évidence aussi bien le côté historique qu’enquête grâce aux quelques décors présents au mur.

Le discours préparatoire est un peu long et on peut vite en perdre le fil. Néanmoins il permet de commencer l’immersion avant de rentrer dans la salle et donne beaucoup de détails utiles pour la suite. Il est donc important de l’écouter !

Ici votre voyage vous mène donc dans les locaux de la milice de Vichy. Les décors sont fidèles au scénario et permettent de rester immerger dans l’histoire.

Remarque : Pas d’anachronisme qui pourrait faire tiquer. Même le téléphone est un vieux modèle des années 30, c’est génial !

Enigme

Vous allez devoir communiquer et coopérer si vous voulez vous en sortir. Sans ça, vous risquez de tomber aux mains des allemands … La salle est surtout axée clefs / cadenas et réflexion. Elle manque peut-être de mécanisme. Mais en même temps, est-ce que dans les années 1940 il y en avait beaucoup ? Pas sûr … La fouille est indispensable dans cette salle, et il y en a pas mal ! Sans elle, impossible de dégoter des indices et de résoudre les énigmes vous permettant d’avancer dans vos missions. Mais attention, vous n’aurez aucun moyen de connaitre le temps écoulé, alors ne perdez pas une seconde.

Remarque : Petit conseil, n’énervez pas les allemands ou préparez-vous aux représailles.

Game master

Vous partez en mission avec un vieux transmetteur grésillant afin de communiquer avec le Colonel Gaspard. Byebye le talkie-walkie qu’on voit souvent et qui casse l’immersion. Le Gamemaster est polyvalent et sûrement pas seul dans sa tête tellement il joue de rôles différents ! Ce qui est hyper intéressant c’est d’avoir des indices sans en réclamer et sans s’apercevoir qu’on en reçoit. Le jeu est vraiment très fluide du coup. A aucun moment on reste bloqué pendant des lustres sur une énigme qui pose problème.

Remarque : Chapeau au gamemaster qui connait la salle sur le bout des doigts et qui a une capacité à s’adapter en toutes circonstances.

En conclusion

En bref, la salle 1944 est très agréable à jouer. Les décors sont fidèles à l’époque ; les énigmes bien pensées ; l’ambiance maintenue grâce au gamemaster et les indices donnés à bon escient afin de fluidifier le jeu.