Description

Vous avez sans doute retrouvé la demeure du maniaque responsable de la disparition de plusieurs enfants. Vous décidez de vous y introduire en pleine nuit sans même appeler la police afin de jouer les héros. Malheureusement l'opération tourne au fiasco, vous vous faites capturer et enfermer dans le sous-sol de ce qui pourrait devenir, votre dernière demeure.

Testé par
Notre test
Lire le test complet
[Avis] La dernière demeure – Enigma Escape
3.9
Accueil
5
Scénario
5
Décors/ambiance
5
Enigmes
4.7
Game master
4.5
Au total
Equipe 4,5 / 5
Categories
Spécificités
  • Adresse
    34 rue de Bayard 31000 Toulouse
  • Prix moyen par personne
    20-25
  • Niveau
    Confirmé
  • Nombre minimum de joueurs
    3
  • Nombre maximum de joueurs
    5
Newsletter
S'inscrire à la  
Newsletter
Notre test
[Avis] La dernière demeure – Enigma Escape
3.9
Accueil
5
Scénario
5
Décors/ambiance
5
Enigmes
4.7
Game master
4.5
Au total
Equipe 4,5 / 5
Testé par
Accueil

Enigma Escape compte 7 salles sur Toulouse réparties sur 2 adresses : 34 rue Bayard et 43 avenue de la Gloire. C’est à cette dernière que notre rendez-vous est pris pour affronter ce qui semblera être notre Dernière Demeure. Pour se rendre sur les lieux on ne peut que vous conseiller d’opter pour la marche à pied (12min depuis le métro Marengo, 15min depuis Jean Jaurès). Amis automobilistes, prévoyez large ! En effet, les places sont rares dans le quartier surtout si vous avez réservé sur un créneau du soir ou du week-end. De l’extérieur, rien de transcendant, on fait face à une résidence des années 60 assez classique avec juste l’enseigne apparente au-dessus de la porte. Dans le hall d’accueil se trouvent les casiers, les gamemasters et leurs ordinateurs, une petite table, deux canapés et de l’eau à disposition. La salle reste somme toute basique. A noter que les toilettes sont propres et bien entretenues.

 

Remarques: l’accueil n’est clairement pas la spécialité d’Enigma Escape.  C’est la 3ème fois que nous venons (dont une fois rue Bayard) et nous avons la même impression à chaque fois. Dans les 2 lieux, on entre au beau milieu des gamemasters qui sont devant leurs écrans en train de terminer la partie, à peine un bonjour, on comprend donc qu’il faut patienter. On nous invite sommairement à nous installer. Les équipes se croisent, le hall d’accueil devient vite rempli et le personnel semble débordé. Nous n’aimons pas ce côté « usine » et aurions souhaité plus de personnalisation dans l’accueil. Dommage.

Scénario

Vous avez sans doute retrouvé la demeure du maniaque responsable de la disparition de plusieurs enfants. Vous décidez de vous y introduire en pleine nuit sans même appeler la police afin de jouer les héros. Malheureusement l'opération tourne au fiasco, vous vous faites capturer et enfermer dans le sous-sol de ce qui pourrait devenir, votre dernière demeure.

Nous attendions de faire cette salle depuis un  bon moment, et bien nous y voilà ! Le scénario est prometteur et nous aimons ce style de thème. Pire que des gosses, nous sommes surexcités à l’idée de nous faire capturer, faut être dingue quand même, mais on assume pleinement !

 

Remarques: Très réaliste. Cette salle interdite aux moins de 16 ans, n’est pas sous le signe de l’horreur mais plus de l’angoisse. On reste en permanence dans l’histoire sans s’en éloigner au fil du jeu. Le scénario est plus que crédible et très bien ficelé. Bravo !

Décors/ambiance

Le ton est donné dès le départ : positionnés devant la porte, les uns derrières les autres, on nous met un sac en papier sur la tête. Nous entrons un par un dans la pièce, le maître du jeu nous place à des endroits différents, on ne sait pas où nous sommes ni où sont nos camarades… On adore ce côté angoissant !!!

 

Une fois que le DING de la cloche retenti nous pouvons enfin retirer nos sacs.

Nous voici dans ce qui semble être le sous-sol du maniaque, enfermés dans des cellules dans la quasi pénombre, nous cherchons immédiatement comment nous sortir de là. L’ambiance qui règne ici est assez pesante, on est complètement immergés dans le jeu.

 

Le décor est très riche et réaliste. On se croirait vraiment dans un sous-sol d’une maison abandonnée alors que nous n’avons pas descendu d’escalier.

 

En progressant dans la pièce on découvrira qu’il y a beaucoup, beaucoup d’endroits à fouiller,  il ne faut pas se laisser distraire par les appels des enfants kidnappés et les divers bruits plus ou moins angoissants… on doit arriver à sortir d’ici avant que le maniaque ne revienne nous voir !!!

 

Remarques: la qualité des matériaux utilisés, les décors créés et l’ambiance sonore font de ce lieu un endroit très angoissant et réaliste. De plus, l’aspect vieillot de la salle rend le jeu extrêmement immersif. A noter qu’il y a un changement d’ambiance à moment donné qui relance totalement le jeu (et le stress par la même occasion) et ça, on a adoré !

Enigme

Rien ne manque dans cette salle, fouille, cadenas, observation mais aussi réflexion et surtout communication. Plus que dans d’autres salles nous avons besoin des uns et des autres pour avancer. La première partie du jeu rime avec coopération. Il sera impossible d’avancer sans cohésion entre les joueurs. Dans la seconde partie du jeu, les énigmes pourront être réalisées simultanément donnant ainsi un autre rythme à la partie. Elles sont accessibles à tous les niveaux mais demandent, pour quelques-unes, de la réflexion et surtout de prendre son temps pour se recentrer au cœur du sujet.

 

Remarques: On a aimé le coté varié des énigmes, du cadenas « classique » a des systèmes ingénieux tout est là pour nous ravir. On a beaucoup apprécie ce moment où l’on est obligé de s’entraider si on veut avancer. Les énigmes sont bien intégrées au scénario. Certaines d’entre-elles sont originales et bien étudiées.

Game master

Contrairement à nos deux expériences précédentes, aucune pression de la part de notre gamemaster dès notre arrivée (ouf !).

 

Nous avons ainsi pu échanger longuement avec lui sur les différentes salles que nous avions testées auparavant, mais aussi en savoir plus sur ses goûts en matière d’escape game.

 

La communication avec le gamemaster se fait de manière classique par le biais d’écrans. Il n’a pas l’indice facile et intervient peu, nous laissant le soin de bien chercher avant de nous donner une quelconque indication.

 

A la fin du jeu, il est revenu sur les points clés de la salle avec nous, on apprécie particulièrement ce moment du débriefing.

 

Remarques: même le matin, on sent que le gamemaster met tout en œuvre afin que nous passions un bon moment. Nous avons apprécié le fait qu’il n’intervienne que très peu pour nous donner des indices. On aurait cependant préféré un mode de communication plus immersif par le biais d’un talkie-walkie ou d’un interphone par exemple qui nous aurait permis d’échanger directement avec le maniaque et d’avoir l’impression qu’il joue avec ses victimes.

En conclusion

En résumé : on a aimé le décor qui nous plonge totalement dans l’atmosphère pensante de l’histoire, les énigmes qui réunissent la fouille, l’observation et la cohésion d’équipe et le gamemaster accueillant mais qui n’a pas l’indice facile.

Cadenas, serrures et autres mécanismes, cette salle regroupe tout ce qu’on aime dans une escape avec en bonus le côté « angoissant » qui justifie que cette salle soit interdite aux moins de 16ans.

Enigma escape doit revoir son système d’accueil dans les 2 lieux qu’elle propose, un point qui la dessert fortement. Nous n’aimons pas le côté « usine » de l’enseigne et préférons un accueil plus personnalisé.

Nous avons cependant réussi à fuir quelques minutes avant que le maniaque nous retrouve et avons apprécié ce dimanche matin.

Enfin, n’oubliez pas que dans les escapes tout peux se débloquer dans les dernières minutes alors ne lâchez rien.